Réseau Social d’Entreprise : avec Ressourcial et eXo, voyagez sur une autre planète !

« On ne peut pas ne pas communiquer ! » L’affirmation choc de Paul Warzlawick en 1964 avait pour intention de montrer que toute situation sociale est une situation de communication, fut-elle non verbale. Cet aphorisme s’est aujourd’hui mué en injonction : il faut communiquer ! Le secteur médico-social n’y échappe pas. Le chapitre « communication » est un incontournable du projet d’établissement. Les sièges associatifs se dotent de services « communication » aux contours plus ou moins poreux, aux missions quelquefois cosmétiques. Pourtant le constat demeure : ça communique difficilement, ça communique mal, ça communique même de moins en moins bien. S’en suivent conflits, situations de stress, débauche d’énergie, perte de temps et d’argent, accroissement des risques.

Deux raisons, au moins, à cela. D’abord rares sont les organisations qui s’emparent réellement de la question. La communication est considérée comme allant de soi alors que c’est, avant tout, un problème. Ensuite parce que la masse des données, potentiellement constitutives d’informations, que nous échangeons croît de façon exponentielle. Cette masse double, régulièrement, tous les deux ans et ce depuis trois décennies au moins. À l’heure où sont écrites ces lignes (5 mars 2015, 8h45) ce sont 158 410 666 952 Gigaoctets de données qui ont été échangés dans le monde (source http://www.planetoscope.com/) depuis le 1er janvier 2015 !

Au delà de l’email

reseau_socialCertains usages de communication, fortement appropriés par les utilisateurs commencent à montrer leurs limites. Ainsi du courrier électronique. Une enquête interne au Quai d’Orsay, en France, menée en juillet 2014 montre qu’un cadre intermédiaire du Ministère des Affaires Étrangères passe trois heures par jour à ouvrir ses courriels… sans parler même du temps consacré à les traiter ! (source Archimag n° 281 février 2015). Certains des utilisateurs membres de Ressourcial témoignent d’un volume de courriels dépassant fréquemment le nombre de 150 par jour avec pour certains des pointes à 300 et plus ! Peut-on, dans ces conditions, parler de communication (émetteur, récepteur, rétroaction) ?

Ressourcial n’ambitionne pas de résoudre un problème pendant depuis au moins quatre siècles avant notre ère, à l’heure ou Aristote rédigeait sa Réthorique, mais nous n’en sommes pas moins soucieux de susciter la réflexion de nos membres sur ces questions (cela est présent dans notre offre de formation). Nous nous préoccupons aussi de proposer des outils alternatifs et, toujours, de réfléchir au « coup d’après ». L’obsolescence du mail est programmée. C’est le sens de l’offre de partage d’une ressource telle que l’Intranet social eXo, Réseau Social d’Entreprise.

Communiquer, échanger, collaborer

exo_platformCette offre découle d’une double observation : celle du fonctionnement des établissements et services et celle des usages des publics qui composent la masse des professionnels qui y travaillent. Ces derniers sont, comme 20 millions de français, utilisateurs actifs quotidiens d’un réseau social tel que Facebook (source Regions Job chiffres janvier 2015 http://www.blogdumoderateur.com/ [consulté le 5/3/2015]) témoignant ainsi d’un fort mouvement d’adhésion à l’usage. Quant aux organisations sociales et médico-sociales, elles fonctionnent de plus en plus sur le mode des conduites à projet accompagnées d’une structuration fonctionnelle dont l’établissement ou le service n’est plus l’unité de référence. L’Intranet social eXo est conçu en réponse à ces observations. Il offre des fonctionnalités de Réseau Social d’Entreprise sécurisé, de partage de savoirs et d’expériences, d’échanges documentaires, de production de documents collaboratifs solidement adossées aux centres d’intérêt professionnels. L’objectif est de favoriser l’accès de l’utilisateur aux seules informations utiles et utilisables.

L’offre « Réseau Social d’Entreprise » de Ressourcial

Pour autant l’Intranet social eXo n’a en soi aucune vertu magique. Aux équipes de direction qui envisagent d’implémenter un tel outil nous conseillons d’adopter une démarche réflexive. On commencera par regarder ailleurs. Une étude de Gartner Group de 2013 indique que seuls 10% des déploiements de RSE lancés dans le monde sont réussis. En revanche l’étude des situations de réussite montre que l’appropriation d’un RSE est aussi rapide et aisée que celle du mail et que son adoption ne laisse aucune génération sur le bord de la route. Dit autrement : le RSE n’est pas l’affaire de l’improbable « génération Y » aussi mythique que celle, il y a 20 ans, de « la ménagère de moins de 50 ans ». Il est nécessaire aussi de démarrer sans illusions démesurées et d’avoir en tête la règle de Nielsen, non encore démentie, selon laquelle les médias sociaux fonctionnent au « 90-9-1 » : 1% des utilisateurs y contribuent systématiquement, 9% occasionnellement et 90% jamais. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’une information publiée ne soit pas vue et intégrée par l’utilisateur. Un article signé par Valérie Frankiel et Julien Lacolomberie de Keyrus Management parue dans Archimag n°281 de février 2015 recense quelques bonnes pratiques : effectuer un diagnostic de maturité collaborative, commencer par lancer quelques communautés pilotes, adapter le lancement à la culture de l’organisation, coacher les animateurs, mesurer et suivre l’activité des communautés, enfin être attentif au choix de l’outil.

2015_03_05_rse

Cliquer pour agrandir

En matière d’outil Ressourcial propose à ses membres de partager eXo solution d’Intranet social, Réseau Social d’Entreprise. Dans le numéro d’Archimag auquel nous faisons allusion par ailleurs figure cette matrice produite par le cabinet Lecko qui indique la bonne place d’eXo au croisement des fonctionnalités essentielles à un RSE. Cette solution « full web », peut être installée sur le serveur de l’association membre ou être hébergée chez Ressourcial. Chaque instance d’eXo est sécurisée et n’est accessible qu’à l’association membre. La disponibilité est permanente depuis n’importe quel accès Internet et elle est, en outre, garantie 5 jours sur 7 de 8 heures à 20 heures. La contribution observée en 2014 est de 300 € par instance (ie : par association membre). Bien sûr Ressourcial accompagne chaque membre dans l’installation, le paramétrage, le transfert de compétences. Nous serons enchantés de vous en dire plus sur simple demande.

Les commentaires sont fermés.