Profitez de l’été : préparez la révolution numérique de votre association !

Les Rencontres Economiques d’Aix en Provence se tiennent en ce moment. Elles sont, depuis 2001, un rendez-vous important du monde économique. Les rencontres de cette année ont pour thème « Et si le travail était la solution ? ». Voici un florilège de quelques déclarations faites à cette occasion (1) :

  • Andrew McAffee, économiste à la MIT Sloan School : « Les technologies numériques se substituent au travail humain à un niveau jamais vu auparavant« .
  • Le président du Cercle des économistes, organisateur des Rencontres d’Aix, Jean-Hervé Lorenzi, confirme cette tendance, qui « polarise l’emploi entre emplois très qualifiés et très peu qualifiés, avec une disparition progressive des emplois intermédiaires« .
  • Laurent Mignon, directeur général de la banque Natixis, évoque « une révolution assez fondamentale dans la façon dont le travail va être fait dans les entreprises« , qui représente « un énorme enjeu« . « La France est un pays très largement fondé sur le lien hiérarchique structuré. Les rigidités du système français vont devenir assez vite obsolètes par rapport à cette révolution », prévoit-il.
  • Pour le président de la SNCF, Guillaume Pepy, « la transformation numérique va nous obliger à réinventer une partie du travail« , mais elle « doit générer une meilleure qualité de travail« .
  • « Il restera, quoi qu’il se passe, une frontière entre l’humain et le digital« , affirme Philippe Wahl, patron de La Poste, en appelant à investir dans « le capital humain« , dans l’éducation et la formation, mais « en intégrant le digital« .
  • Pour le patron de Renault Carlos Ghosn, dans cette période, « il faut beaucoup plus se concentrer sur les travailleurs, les employés, pour s’assurer qu’ils ont les moyens de s’adapter à ce qui vient« . « Il faut plus se préoccuper des travailleurs que du travail« , estime-t-il.
  • « Des besoins immenses restent à couvrir » dans l’éducation, la santé ou le tourisme, insiste Augustin de Romanet, le patron d’Aéroports de Paris. « Les robots, qui vont s’imposer dans nos économies, ne pourront jamais rivaliser avec les humains dans trois domaines : la créativité, la dextérité et l’empathie« , ajoute-t-il, en résumant d’une formule : « Plus nous aurons de robots, plus nous aurons besoin d’humains« .
  • L’économiste française Esther Duflo, qui enseigne au MIT, est plus tempérée : « On va remplacer une certaine partie des travaux« , mais en même temps « on va inventer des besoins qui n’existaient pas avant« . « Il y aura une transition« , mais elle « peut être longue et extrêmement pénible« , observe-t-elle.

Ne pensons pas que la nature de notre cœur de métier, l’accompagnement des personnes, nous mettra à l’abri de ces changements. D’abord parce que nous aurons de plus en plus à travailler sur les données issues de notre travail pour les transmettre et les représenter, ensuite parce que l’expression et la nature de la demande des personnes que nous accompagnons va changer, enfin parce que la communication de données (le reporting) que nous avons déjà du mal à assurer sera demain obsolète, l’exigence se portera sur la prédiction.

Mettez à profit l’été pour lire d’excellents ouvrages parus récemment parmi lesquels (2) :

  • Pour un humanisme numérique de Milad Douehi, Le Seuil, Coll. La bibliothèque du XXIe siècle.
  • Qu’est-ce que le numérique de Milad Douehi, PUF.
  • L’âge du faire de Michel Lallement, Le Seuil Coll. La couleur des idées.
  • Seuls ensemble : De plus en plus de technologies, de moins en moins de relations humaines de Sherry Turkle, Editions L’échappée.
  • Le Big Data de Pierre Delort, PUF Coll. Que sais-je ?
  • Révolution numérique, révolution culturelle ? de Rémy Rieffel, Gallimard.

Et, pour tirer profit de ces lectures…

Prenez d’ores et déjà date pour deux évènements importants dont Ressourcial est acteur :

 

(1) Extrait d'une dépêche AFP du 4 juillet 2015 reprise par L'Express http://lentreprise.lexpress.fr/actualites/1/actualites/la-revolution-numerique-interpelle-economistes-et-chefs-d-entreprise_1696260.html [en ligne] [consulté le 4/7/2015]
(2) Cette sélection est évidemment arbitraire et non exhaustive.

Les commentaires sont fermés.