Est-ce que le carnet d’adresses d’un smartphone est un traitement ?

Selon nous, la réponse est oui. À partir de là, deux cas de figure :

  • S’il s’agit d’un carnet d’adresse personnel, l’article 2 du RGPD exclut du champ d’application du règlement les traitements réalisés « par une personne physique dans le cadre d’une activité strictement personnelle ou domestique ». Le carnet d’adresse personnel d’un smartphone n’entre donc pas dans le cadre du RGPD.
  • S’il s’agit d’un carnet d’adresse de l’association, il est utilisé par différents collaborateurs et/ou à des usages collectifs (par exemple pour du mailing, de la prospection, de la diffusion d’information, etc.). Nous conseillerions alors de recueillir les consentements explicites et de déclarer cette base de données dans le registre des traitements de l’association.

Les commentaires sont fermés.