Le RGPD, comment se mettre en conformité ?

4 grands points sont à prendre en considération :

  1. Vous devez, dès à présent, respecter les principes du RGPD. Vous avez de ce point de vue une obligation de moyens renforcés : plus les données sont critiques et plus vous devez prendre des précautions avec les données et avec ceux de vos salariés qui les manipulent.
  2. Vous devez obligatoirement nommer un Délégué à la Protection des Données (DPO).
  3. Vous devez documenter votre conformité : tenir un registre des activités de traitement, mettre en place des procédures pour l’accès au droit des personnes, etc
  4. Vous devez, pour répondre à toutes ces obligations mettre en œuvre un plan d’action.

La mise en conformité avec le RGPD est un processus

Le RGPD concerne 80% de votre activité de traitement de données. Dès lors ce ne sont pas des mesures ponctuelles qui peuvent suffire à vous libérer de vos obligations. Il va être nécessaire que vous lanciez sans tarder votre projet de mise en conformité. Cette démarche peut être longue (fréquemment de 12 à 36 mois), impactante en termes de ressources humaines et de moyens économiques.

Cependant, au-delà des contraintes lourdes que nous venons d’énoncer la mise en œuvre de ce projet peut être aussi l’occasion pour vous de reprendre la main sur la gouvernance de vos données et d’accroître l’efficacité de votre organisation dans ce domaine.

Nous conseillons de phaser ainsi le processus :

Les commentaires sont fermés.